Ceciel, Tête en l’air…

 

Love etc.

Ils sont trois. Ils sont beaux, ils ont la classe, et ils écrivent des textes à tomber par terre.

Mon ami Cédric, lui, va tomber de sa chaise en lisant ce post (il aime autant la chanson française que j’aime me faire épiler le maillot, avec une tendresse toute particulière pour Carla Bruni, son repoussoir absolu). Mais qu’importe, j’aime prendre des risques et j’assume ce post de midinette si ça peut contribuer à faire lire/écouter/adorer leurs chansons à qui que ce soit.

Allez, j’annonce : mes chouchous s’appellent Thomas Fersen, Martin Rappeneau, Renan Luce.

Thomas, j’ai fait sa connaissance il y a environ 6 ou 7 ans. Dans le triste métro londonien, je me droguais avec ses textes sautillants en attendant mon retour en France après un stage interminable. Mention spéciale pour la chanson Ne pleure plus, joyeuse en diable, qui m’a consolée dans les situations les plus improbables (ruptures sentimentales, petits bobos quotidiens, pénurie de chocolat).

Martin, je l’ai remarqué sur le plateau du Grand journal l’année dernière. Derrière son piano, avec sa voix haut perché et son élocution soignée, il m’a fait penser à un genre de Michel Berger chauve (pour qui se souvient de la tignasse dudit Michel, la confusion est fort peu probable quand on a l’image ET le son) . J’aimais beaucoup Michel berger quand j’avais 15 ans, mais là, non merci, le chanteur-à-minette ne m’inspirait pas plus que ça. Et puis la chanson Julien a fait son chemin…A force de la croiser au détour des radios et télévisions, j’ai acheté l’album. Ah le marketing…Au final, trés bonne pioche. Des textes pas si cons, des mélodies soignées…tout cela s’est achevé comme il se devait. J’ai même passé l’abominable été 2006 à écouter Martin en boucle, pour me remonter le moral après une galère sans nom dont je vous parlerai peut-être un jour. Je n’ai pas peur de le dire : en juillet 2006, Martin Rappeneau m’a redonné goût à la vie. La chanson fétiche : Dites-moi comment font les autres. Tout est dans le titre.

Renan. Ah, avec Renan, c’est l’histoire d’un coup de foudre. Il m’a suffit d’une diffusion des Voisins sur France Inter en début d’année pour fondre. Des paroles étonnantes, bien huilées, un rythme qui donne envie de se lever pour danser seul(e) dans sa cuisine : tout y était. Après quelques mois à guetter le nom du phénomène au cours des émissions, j’ai fini par acheter l’album. Je l’ai trouvé inégal, certaines chansons plutôt insipides, mais à 80% ça valait le coup. Voilà comment je me suis retrouvée la seule femme enceinte de 6 mois au concert des Solidays, à agiter mon gros ventre devant des baffles gigantesques, à regarder ce mignon breton gratter sa guitare avec des airs d’angelot innocent. Sauf que quand on lit les paroles de ses chansons, on sait que ses joues roses de communiante, c’est une couverture légère. Pour dissimuler un vrai coquin presque râpeux. cf la chanson Repenti, chouette, trés chouette.

 

thomasfersen.jpgmartinrappeneau.jpgrenanluce.jpg

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 23 octobre, 2007
A 11:32
Commentaires : 2
 

2 Commentaires

  1.  
    Cédric
    Cédric écrit:

    Si j’avais un blog et les talents d’écriture de notre chère Cécile, je ferais certainement une réponse à ce post pour expliquer (pas justifier) mon rejet de la musique française dans son quasi ensemble.
    Mais en gros tout est résumé dans la 1ère phrase de ce billet : « Ils sont beaux, ils ont la classe, et ils écrivent des textes à tomber par terre ». Et la musique d’en tout ça ? C’est ÇA qu’il manque – selon moi – à la musique française. D’ailleurs on dit plutôt chanson française que musique française. Autre point (j’ai pas le temps de développer), ça me gène un peu qu’il y ait surtout des individus mis en avant, des bénabar, des olivia, des thomas, martin, renan… et pas des groupes. Et comme ils sont seuls, ils font des textes, et leurs musiciens 2-3 accords (basiques j’ai entendu ?) par dessus.
    Par contre j’adore -M- ! ;-)

    Bises Cécile, et courage !

  2.  
    filledelautomne
    filledelautomne écrit:

    j’ai un petit faible pour Renan Luce moi aussi et pourtant loin de moi d’etre « midinette »,

    je suis d’accord avec « textes à tomber par terre »
    ce sont des poètes qui fredonnent car
    je suis d’accord pour demander « ou est la musique? » avec sieur Cedric!

    mais j’aime beaucoup hein, ne nous meprenons pas!

    au plaisir

Répondre

 
 

UN AN DE MA VIE |
angelca29 |
Monde en noir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A JEUDI
| youmeinthesky
| Tentation