Ceciel, Tête en l’air…

 

Jesus lives ?

Un drôle de truc est en train de m’arriver.

jesus.jpg
Moi, la moins croyante des athées – la moins spirituelle des impies pourraient dire mes anciennes copines d’hypokhâgne membres du fan-club de Saint Pie X (on se refuse rien à Versailles) – je suis devenue malgré moi une référence locale en matière de lithurgie catholique.

Comment?

A cause Grâce à mon mariage.

Et oui, j’avoue, je me suis mariée à l’Eglise - voilà ce que c’est de tomber amoureuse d’un breton- et j’ai donc fait mon chemin de croix personnel en passant toutes les étapes qui me permettaient de célébrer nos épousailles en terrain catholique. En clair, jolie petite chapelle normande = emmerdes maximum.

Au nombre de ces étapes : une séance de fayotage éhonté avec un diacre, une journée de bavardage pseudo-philosophique avec tous les culs-bénis de ma paroisse, et quelques cafés chez un couple d’endives neurasthéniques censé nous parrainer spirituellement. C’est vous dire que je l’aime, mon Prince-Prince.

Et bien figurez-vous que le jour J, la cérémonie était tellement jolie -j’oserais presque dire que je l’ai franchement aimée – que deux couples d’amis m’ont récemment demandé conseil pour faire ce chemin de croix à leur tour.

Genre je suis devenue une référence. On croit rêver.

J’en reviens pas, et vous non plus, mais voilà c’est dit : je suis devenue consultante en fayotage catholique prénuptial.

Sûrement encore un coup de Djizeuss.

Aïe, va peut-être fallloir baptiser Jolibébé, finalement.

 

 

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 4 janvier, 2008
A 19:20
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

UN AN DE MA VIE |
angelca29 |
Monde en noir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A JEUDI
| youmeinthesky
| Tentation