Ceciel, Tête en l’air…

 

Il était une fois dans l’ouest

Hier, nous sommes allés au Saloon local (un salon de thé spécialisé dans les jus de fraises) pour régler nos comptes avec notre co-famille de garde partagée. Le résumé des épisodes précédents, c’est ici.

A notre arrivée, l’ambiance était crispée. Quelques conversations badines avant d’oser attaquer frontalement le problème. Et nous voilà, calculettes à la main, tentant de trouver des solutions correctes pour la rentrée, et dissertant des avantages à accorder ou non à notre nounou.

western.jpg
Au final, le problème est quasi-résolu. Nous avons monté une usine à gaz assez osée mais qui finalement nous permet de payer moins cher la nounou au vu des horaires réduits que nous lui demanderons en septembre. Et surtout, de réguler cette invraisemblable laxisme dont la co-famille faisait bénéficier notre nounou abusive.

 
Tout s’est donc déroulé plutôt cordialement.

 
Seul bémol…A peine rentrés chez nous avec le sentiment du devoir accompli, la maman affolée nous rappelle : « heu, c’était juste pour vous préciser : mon mari m’a dit que j’avais été un peu insistante à trouver des solutions, mais euh…faut vraiment pas vous sentir obligés d’accepter, hein?! ».

Déception.

Et oui, en langage clair, cette ultime saillie signifiait à peu de choses près : « Dites les mecs, en fait ça nous fait un peu chier de monter une usine à gaz pour vous faciliter la vie, et de fouetter un peu notre nounou flemmarde qu’on aime tant, donc si vous pouviez refuser ça nous soulagerait bien. On se débarrasse de vous et on cherche une autre famille à martyriser. Ni vu ni connu je t’embrouille ».

Et oui je suis comme ça, moi. En général je sais assez bien lire entre les lignes. Surtout celles où ya écrit « Dégage! ».

Et bien devinez quoi?

On a décidé de tenir bon.

Demain, on voit la nounou pour lui proposer notre belle usine rutilante. Si elle accepte, ils sont pas sortis de l’auberge, nos co-parents. Je peux vous dire qu’il y a du resserage de boulons dans l’air et que c’est fini la fiesta-nounouesque.
Voilà. C’était ça, mon dimanche Il était une fois dans l’ouest.

Calamity Jane n’a qu’à bien se tenir…

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 28 avril, 2008
A 6:39
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

UN AN DE MA VIE |
angelca29 |
Monde en noir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A JEUDI
| youmeinthesky
| Tentation