Ceciel, Tête en l’air…

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 3 septembre 2008

Ces petits riens…

Attention. Aujourd’hui je dévoile une partie honteuse de mon anatomie.

Pas mes fesses. Pas mes seins. Pas ma langue (magnifique au demeurant).

 

Juste mon cerveau malade. Pas trop déçus?…

 

En effet, je remarquais hier qu’il y a des actes infimes qui portent en eux des failles immenses.

Là je la joue grande phrase pour dire en clair « Punaise qu’est-ce que c’est chiant les manies des autres ».

Cela dit, il faut être honnête : les manies des autres ça nous gonfle bien. Mais la réciproque doit être vraie.

obsession.jpg
Sauf que dans ce monde ultra-poli, personne n’ose rien dire.

Et voilà comment j’en arrive à me ronger tous les ongles en regardant ma copine éplucher ses courgettes.

Eplucher les courgettes?

Bon sang mais c’est leur peau le meilleur! Ca croque légèrement (quand la cuisson est réussie), ça excite la dent juste avant le contact moelleux de la chair du légume.

Nan vraiment je comprends pas.

Des exemples comme ça j’en ai à la pelle. Peut-être que je cache sous une apparente désinvolture un tempérament de psychorigide hystérique, mais vous n’imaginez pas le nombre d’actions directement blasphématoires dont le suis la victime impuissante.

Par exemple et en vrac, voici mes ennemis jurés (chut, je ne le dis pas trop fort histoire de ne pas me retrouver au banc de la société immédiatement):

-les gens qui posent sur la table où on mange leurs sacs à mains dégueulasses qui traînent par terre. Je n’ai qu’un mot : beueeeuurk.

- les gens qui dressent la table sans mettre de serviette. Comme si c’était optionnel. Sachant que forcément, à un moment du repas, la nécessité de cet objet se manifeste immanquablement. Et l’on doit filer à la cuisine, les doigts sales en l’air pour ne rien salir, à la recherche d’un bout de sopalin compatissant.

- les gens qui laissent trop cuire les pâtes (j’ai le même problèmes avec les haricots verts) comme si c’était un ingrédient destiné à être bouilli sinon rien. Les pâtes et les haricots c’est al dente bordel. Ca doit résister sous la dent. Dans le cas contraire on appelle ça une soupe.

- les gens qui décrochent leur téléphone sans dire « Allo ». L’intrelocuteur (moi) se retrouve donc comme un gros con dans le vide, se demandant si la ligne a un bug ou si son correspondant est devenu soudainement mutique. Moments de solitudes.

 

La liste est longue. Bien longue.

La vôtre aussi? Rassurez-moi je vous en prie.

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 3 septembre, 2008
A 0:01
Commentaires : 6
 
 
 

UN AN DE MA VIE |
angelca29 |
Monde en noir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A JEUDI
| youmeinthesky
| Tentation