Ceciel, Tête en l’air…

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

Contrainte et forcée

Ma copine Sublimette a eu la bonne idée de ma tagguer (oui je sais j’arrête pas c’est ça le star-system). Comme je vous ai cruellement délaissés pour cause de boulot infernal et déplacements divers, je relève vaillamment le défi de réveiller ce blog moribond…

 

Mon injure préférée en voiture : biiiiip. Ceci n’est pas une censure. C’est le son tonitruant de mon klaxon. Et oui je suis comme ça, une saleté de parisienne qui klaxonne à tout va. Oui mais qu’est-ce que ça défoule (surtout que c’est jamais de ma faute, nan jamais).

A qui je m’identifie dans « Sex & the City »? : Charlotte. J’ai longtemps entretenu un côté princesse-cruche en twinset. Depuis j’ai épousé un avocat chauve qui m’a converti au judaïsme et à la vie à poil.

La dernière fois que vous avez trop bu ? : Hum, jamais. Je ne bois jamais. J’aime pô ça. Oui c’est pas drôle et oui je vous emmerde. Pas de ma faute si le gène « addictions nocives » ne m’est pas tombé dessus à la naissance. Ceci est aussi valable pour le café, la cigarette et le substances hallucinogène. Faut croire que j’ai assez d’imagination pour rendre le monde beau sans psychotrope pour m’y aider.

Vous pourriez passer des heures : sous la couette à roudoudouner avec Prince-Prince en regardant des séries américaines sans fin. Ces plaisirs sont malheureusement trop rares. Dernier en date : le visionnage de Gossip Girls saison 1 une nuit de l’été dernier en Bretagne. Il est trop fort, Prince-Prince.

Votre phrase fétiche : « Le talent sans la chance n’est rien » (Dostoievski). Ca remet sur terre quand on commence à avoir les chevilles qui enflent. Et des fois ça fait rêver à sa bonne étoile. C’est pratique.
Vous vous regardez dans le miroir et vous vous dites : Rien. J’ai pas de miroir chez moi. Je sais je suis un cas pathologique.

Si vous deviez choisir votre homme idéal : Jude Law. Mais Prince-Prince est son sosie à quelques grammes près dont je m’estime satisfaite.

On me confond souvent avec … : une fois dans mon adolescence, un amoureux m’a dit que je ressemblais à Emmanuelle Béart. Il parlait surement de mes seins, mais j’ai rien compris et j’étais flattée (j’étais conne mais ça date de mon époque Charlotte-princesse-twinset).

 

 

Maintenant je taggue Ashley, Fantomette Mirabelle et Chocol. Oui je sais c’est dur la vie.

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 24 novembre, 2008
A 15:45
Commentaires : 9
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

Licence to kill

Ouais bon, la nounou elle me gonflait grave.

Ouais bon j’ai fait le siège de la mairie pendant 15 jours.

Ouais bon j’ai obtenu une place en crèche illico presto.

N’empêche c’est pas si simple de licencier quelqu’un quand on a l’âme sensible…

Mais c’est fait.

Ceciel, 1.

Nounou, zéro.

Comment ça s’est passé. Très bien ma foi.

Elle a pleuré, pris ma fille dans ses bras pour se moucher sur ses joues.

J’ai bredouillé des excuses, des « on vous aime beaucoup », en lui tendant des mouchoir.

Oui, c’était pathétique, Jolibébé n’y comprenait rien et je me sentais forte comme une flaque.

Mais ça y est, c’est fait. Ma lutinette va se frotter au grand monde. Va falloir dégainer les biceps et les dents, elle débarque dans la cour des grands. (bouh hou hou, mon coeur de mère pleure, tel le téléphone).
Mais.

Mais.

Mais.

C’EST FAIT!

 

Next episode : Jolibébé à la crèche, 5 janvier 2009.

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 17 novembre, 2008
A 10:59
Commentaires : 4
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

Femme vénale?

- Dis, Prince-Prince tu veux quoi pour Noël?

- Chais pas. Laisse-moi réfléchir…Des trucs de bien-être, pour prendre soin de moi par exemple.

- Ah ouais, genre des crèmes, des parfums et des massages.

- Oui, c’est super, ça. Quelle bonne idée

-…

- …

-…

-Ben quoi?

- Tu me demandes pas ce que je veux pour Noël?

- Heu…Si, c’est pas con. Tu veux quoi pour Noel.

- Que tu bricoles dans la chambre pour qu’on parvienne à ranger toutes nos fringues sans qu’elle se transforme en jungle amazonienne.

- C’est con de faire des travaux, on est locataires.

- Argument fallacieux, on peut améliorer notre confort vu qu’on va sûrement rester dans cet appartement encore au moins une année. Mais bon, si t’as la flemme de faire du bricolage, alors je voudrais un bijou. J’ai pas de colliers sautoir, ça me ferait plaisir un sautoir.

- Un bijou?

- Ben oui un bijou. C’est quoi le problème?

- Je t’en ai déjà offert un.

- Et alors?

- Je vais pas t’offrir des bijoux tous les ans pour les 60 prochaines années.

- Bah non, mais c’est ce qui me fait plaisir cette année, tout simplement.

- Oui mais je t’ai offert une belle bague, quand même.

- Oui, à l’occasion de la naissance de notre fille il y a 13 mois. Après ça il y a eu Noel, notre premier anniversaire de mariage, la fête des mères et mes 30 ans (je ne compte même pas la Saint-Valentin), et tu ne m’as rien offert à chacune de ces occasion. Alors je me dis qu’un collier à Noël après ces mois de disette c’est pas complètement indécent.

- Tu fais chier, pourquoi tu cherches toujours la merde?
- J’essayais juste de nous épargner une engueulade le soir de Noel quand t’auras (à nouveau et pour la 4e fois consécutive) pas de cadeau pour moi.

- Tu me casses les couilles.

 

 

Après toutes ces joyeusetés, on a fait chambre à part.

Alors, pour fêter ça j’ai décidé de laisser mon alliance à la maison aujourd’hui : un bijou, c’est trop précieux pour être porté tous les jours. Et puis visiblement faut que je fasse des réserves pour les 60 prochaines années.

 

Ah oui, et j’ai aussi décidé de rebaptiser Prince-Prince. Maintenant, nous l’appellerons P-P.

Pépé. Puisqu’on devient un vieux couple manifestement. (Pfiuuuu…un an de mariage…on est pas rendus…)

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 12 novembre, 2008
A 8:22
Commentaires : 6
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

Drôle d’endroit pour une rencontre

Aujourd’hui j’avais rendez-vou au siège de la World Company. Ma cliente hystérique, fidèle à elle-même, avait décidé d’assister à l’interview que je m’apprêtais à faire. Il faut savoir que c’est très détendant d’avoir un cerbère inspecteur des travaux finis pour te scruter pendant que tu t’escrimes à poser des questions intelligente à un directeur général neurasthénique coincé dans son string.

Bref.

Fidèle à ma réputation, j’arrive en avance. J’avance vers les hôtesses dans l’immense hall en marbre. Je donne mes empreintes digitales, mes mensurations et un prélèvement d’ADN afin d’obtenir un badge.

La cliente hystérique n’étant pas arrivée, je me propose de rejoindre un refuge bien connu des nanas à mini-vessie: les toilettes.

Les explications limpides des hôtesses sur la localisation des lieux d’aisance me font regretter immédiatement ma demande. J’ai pas le GPS intégré et je sens que ce rendez-vous va partir en couille.

Effectivement. Mais pas pour les raisons que j’imaginais.

Arrivée aux toilettes après un marathon labyrinthique, j’appuie sur l’interrupteur et l’intégralité de l’immeuble de 15 étages est soudainement plongé dans le noir. A tâton, quasi hystérique, je trouve la sortie. Retrouve les hôtesse. Pompiers, panique : panne générale.

Le courant est rétabli en quelques minutes. Je redescends vers les toilettes. J’ouvre la porte. J’appuie sur l’interrupteur. Re-coupure générale. Une voix derrière moi retentit : « Céciel, c’est vous? » . Je sens venir ma dernière heure.
Bonne nouvelle : ma cliente hystérique est arrivée. Mauvaise nouvelle : elle veut aller aux toilettes elle aussi. Nous sommes seules dans le noir. Dignité, reste avec moi.

A tâton (bis) nous regagnons le hall d’accueil.

- « Dame hôtesse, les toilettes du -1 elles font sauter les plombs de l’immeuble et j’ai envie de faire pipi. Comment je fais?! »

- Aucun problème je vous donne la clé des toilettes des hôtesses. « 

Un toilette. Deux fessiers avides de pipi.

wc.jpg

(more…)

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 4 novembre, 2008
A 21:54
Commentaires : 0
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

Ashley m’a tagguer

Ouais, comme j’avais pas assez de boulot comme ça, Ashley m’a tagguée. Même pas mal.

En vrai je suis secrètement contente d’avoir l’occasion de vous raconter ces trucs sans conséquences sur ma vie mon oeuvre. Être un nombril c’est un boulot à plein temps et j’adore ça.

Alors voilà, le tag c’est de vous dire 6 choses sans intérêt sur moi. Comme si j’étais capable de faire autre chose.

Chose numéro 1 : je me lave les cheveux tous les jours. Alors que je ne fais jamais de sport. Alors qu’ils sont longs, très fins et très mous (rassemblez tous vos souvenirs de Vanessa Paradis première période et vous aurez une idée assez approchante du plumeau). C’est une manie. Je me sens malheureuse et so vilaine sans ce rituel et tous les coiffeurs crient au scandale, merci je sais. Ca c’est fait (Sublimette I love you au fait).

 

Chose n°2 : je connais pas coeur toutes les chansons de France et de Navarre. Prince-Prince dit que je suis un juke-box ambulant, beaucoup de mes amis me regardent comme une bête de foire. Surtout les jours où je leur chante des chansons dans une langue que je ne connais pas (Lhasa elle chante en quelle langue, au fait ? ). Ca s’appelle la mémoire auditive il paraît. Sauf que moi j’ai la mémoire visuelle. J’ai d’ailleurs longtemps été une bête de concours grâce à la manière improbable dont je photographiais mentalement mes feuilles de cours. Bref on y perd notre latin et – plus grave- on ne sait toujours pas dans quelle langue chante Lhasa. Mais que fait la police?
Chose n°3 : je ne laisse jamais Prince-Prince partir sans lui avoir dit « Prends soin de toi« . Quelque chose au fond de moi pense que ce grigri nous protège du mal. Mais peut-être qu’on va aussi investir dans une poupée vaudou.
Chose n°4 : j’ai attendu 25 ans avant de me faire épiler le maillot. Ma maman m’avait jamais parlé de ça et mes copines non plus donc je vivais dans la plus grande ignorance en toute quiétude. C’est un amoureux catastrophé qui a fini par me lâcher le morceau. Depuis je suis plus légère de plusieurs grammes et je me sens femme. Oui je sais il en faut peu.

 

Chose n°5 : samedi soir on a fait une soirée raclette à la maison. Maintenant ma maison pue. Et on va manger des patate et du formage jusqu’à mardi minimum.

 

Chose n°6 : je mesure 1m57. Comme Kylie Minogue. On avait dit « des choses sans intérêt », hein?.

 

Voilà une bonne chose de faite. Alors, heureux?

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 2 novembre, 2008
A 20:20
Commentaires : 6
 
 
 

UN AN DE MA VIE |
angelca29 |
Monde en noir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A JEUDI
| youmeinthesky
| Tentation