Ceciel, Tête en l’air…

 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2008

En bref et en vrac…

-Vu chez la pédiatre : 3 papas avec leurs enfants respectifs. Aucune maman à l’horizon. Les moeurs évolueraient-elles?!…

- Vu dans la rue : Céciel hirsute, des charlottes aux pieds, s’enfuyant de la crèche avec Jolibébé sous le bras. Voilà ce que c’est d’être toujours pressée…et de respecter les normes d’hygiène de la crèche en enfilant ces surchausses très tendance en papier blanc. Ah, quand le glamour me tient…

- Vu à Noël : un Prince-Prince radieux arborant sa nouvelle montre au bras, et une Jolibébé extatique devant ses nouveaux livres enchantés. Opération « Céciel-trouve-des-bocadeaux » réussie. Yeah.

- Vu dans mon salon : une Céciel en panique. Départ demain aux aurores, direction la Bretanie. Des piles de dossiers sous le bras, une Jolibébé-hypertousseuse sous l’autre, et une valise aussi grande qu’elle en guest-star. Les vacances ça a du bon, mais pas chez les Céciel&Prince-Prince en tous cas.

 - Vu dans la blogosphère : une Céciel abandonnant ses jolilecteurs à leur triste sort pour les 10 prochains jours. Oui je sais la vie est dure. Vous n’avez plus qu’à noyer votre chagrin dans une bonne grosse cuisse de dinde ou un paquet de Ferrero Rochers.

 

Joyeux Noël, paix sur la terre et plume dans vos coeurs,
A l’année prochaine,

 

Céciel

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 23 décembre, 2008
A 22:14
Commentaires :1
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2008

Le cordonnier dans ses petits souliers

J’ai merdé. Ouais, officiellement.

Pour la plupart d’entre vous, Noël c’est mercredi prochain, et c’est déjà bien trop tôt pour les malheureux en panne de cadeaux qui n’ont que leur samedi-dimanche pour pleurer et finir chez Sephora à acheter des boules de bain fluorescents en désespoir de cause.

Oui, je sais que vous vous reconnaissez sûrement.

Bref. Moi je suis privée de cette ultime possibilité de me montrer généreuse et aimante. Car pour moi Noël cette année, c’est samedi. La famille de Prince-Prince vivant à l’autre bout du monde (la Bretanie pour ceux qui suivent pas), on fait un Noël sur deux dans sa famille, et l’autre dans la mienne qui a la décence de vivre à quelques encablures de notre palais parisien.

Donc les années bretonnes, ma famille doit fêter Noël en avance. Donc on a moins de temps pour chercher le cadeau idéal. Donc on passe pour une grosse courge.

Mais pas cette année.
J’avais pensé à tout. Le triptyque idéal: déléguer (merci Jolipetitfrère et Jolibellesoeur), commander par internet (merci ma CB) et anticiper (merci ventesprivées.com tout au long de l’année).

 

Sauf que.
Sauf que.
JE SUIS LA PIRE FEMME DU MONDE.

J’ai fait tous les cadeaux. Tous.

 

 

 

Sauf ceux de Jolibébé et de Prince-Prince.

C’est le cordonnier le plus mal chaussé, hein?!

 

Comment mon homme à moi et ma délicieuse petite créature ont-ils ainsi pu passer à la trappe? Je l’ignore. Mais nous voilà à 24 heures de la date fatidique et je suis à poual. Pour les 2 chéris les plus chéris de ma vie.

Du coup, je panique, et la panique est mauvaise conseillère.

En plus ya pas de Sephora en bas de chez moi. Ya que des traiteurs et des cavistes (je vis en banlieue dorés, les riches ne savent pas faire la cuisine).

Offrir un éclair au chocolat à son mari et une tarte aux fraises à sa fille, sa ferait radine ou bien…?

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 18 décembre, 2008
A 19:21
Commentaires : 2
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2008

Rien que pour vos (yeux) oreilles

Mes amis j’atterris à peine d’une joyeux concert de mes Felipecha préférés.

Oui je sais je parle beaucoup (trop) d’eux, mais quand on aime on ne compte pas.

Je disais donc. Après 3 tentatives foirées de rendage au concert, je suis parvenue ce soir à gravir mon Everest personnel: booker une baby-sitter (qui vient), boucler ma journée de boulot avant 19 heures (facile), et quitter Jolibébé éplorée sans trop de culpabilité (ranafout’ ma nouvelle devise).

Me voilà donc accompagnée de Prince-Prince, nous rendant à Belleville tels deux tourtereaux dans le métro -ou tourtero dans le métro si vous aimez les rimes pures & parfaites-.

Cela faisait fort longtemps que les yeux dans les yeux nous n’avions pas passé quelques heures à partager un moment, un perfect day comme le susurrerait la chanteuse Charlotte quelques heures plus tard, au terme d’un concert flamboyant, dans une reprise gracile du tube de Trainspotting. Que vous connaissez tout, n’est-ce pas?…

Pour les amnésiques, voilà de quoi vous rafraîchir les oreilles, et bien entendu pleurer de bonheur parfait devant tant de grâce musicale.

Bref, nous voilà, tourteros parmi les bados, enchainant les besos, et parvenant jusqu’à la salle avec 30 -minuscules- minutes de retard. Pile ce qu’il fallait pour commander une bière, un coca et une assiette de fromage-charcuterie.

—-Aparte———–

Ode à vous, petites salles de concert où l’on peut se sustenter tout en se dandidant. Oui gloire à vous.

-fin de l’aparte——-

Ce dernier concert de 2008, avant la reprise au Café de la Danse en mars prochain ainsi que la première partie de Cali nous a offert un moment délicieux. La spontaneité ravageuse de Felipe, la ronde tendresse de Charlotte, le cabotinage des collègue…la recette du bonheur. Un enchaînement de sourires, de rires, d’émotion qu’aucun album ne sait rendre (même si le leur est vachement bien, bien entendu).

 

Et puis en cerise sur le cheesecake, une dédicace improbable de Felipe à mon attention :

- « Ce soir Ceciel est dans la salle. Après de nombreux déboires elle a fini par réussir à assister un de nos concerts. Je la remercie d’avoir écrit la chanson qui va suivre, de fil en aiguille, qui a donné son nom à l’album ».

Vous allez pas en revenir, moi en tous cas j’en suis restée pantoise. Car en réponse à cette jolie intervention qui m’allait déjà droit au coeur, la salle s’est immédiatement mise à crier « Merci Ceciel! » et d’applaudir à tout rompre…

 

Vous savez, les Jolilecteurs, il y a des moments comme ça qui n’ont l’air de rien mais qui font tellement de bien au coeur et à l’ego qu’on reprend du carburant pour des mois. Ce moment-là était un peu comme ça. Mon ami de 15 ans heureux sur scène comme un gosse à Noël, du talent et de la chaleur qui soufflait sur nos têtes comme dans un rêve…et cette drôle d’attention sur moi, à la fois anonyme, lointaine, et terriblement enveloppante. I’m lovin’it comme dit Ronald.

 

C’était bon, c’était bien, c’était tout à l’heure. L’heure est venue pour moi de faire de beaux rêves…en chanson. Celle-ci, par exemple (que je n’ai pas écrite mais qui est ma préférée quand même).

A demain les jolis,

 

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 16 décembre, 2008
A 22:28
Commentaires : 6
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2008

Valérie Bègue tiens-toi bien!

Jolibébé aussi sait faire des trucs cochons avec ses yaourts ;-) )
 

pb290086.jpg

 

 

Bon week-end les loulous.

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 13 décembre, 2008
A 13:00
Commentaires : 7
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2008

Je mange des yahourts au citron…

…j’avais oublié comme c’était bon.

Et puis surtout ça me deculpabilise des montagnes de chocolat que j’avale pour oublier mon malheur.

Vous ne voyez pas de quoi je veux parler? Nan mais vous ne suivez rien ma parole. 

Comment ça je blogue plus? Elle est facile celle-là. Tiens je me casse tellement ça m’enerve.

 

Bon en fait je ne suis qu’une greluche, je fais pas la tête longtemps.

Alors voilà mes petits malheurs des derniers jours :

- Jolibébé chez le docteur again. Toux nocturne persistante. Nuits blanches aussi. Le docteur nous assène le coup de grâce : Jolibébé is back in allergieLand. On est contents tout plein. Merci papa Noël, vraiment. On aura confirmation la semaine prochaine, mais si elle a raison…Jolibébé va devoir oublier le gout du chocolat et des biberons, ainsi que du fromage à 15 jours de Noël. On appelle la Ligue de défense des bébés privés de produits laitiers ou bien…?

- Jolibébé a pris 900 grammes en 6 mois. Non je vous le confirme c’est un pauvre score. Non je vous confirme qu’elle mange pourtant. Oui l’allergie est une sale bestiole qui nous bouffera tous. Et bouhouhou…my baby is maigre, je suis une mère affreuse je suis triste et j’ai honte de dire que ma fille de 13 mois pèse…8,4kg. Mais keskejaifaitaucielbordel?…

 -Prince-Prince est tout malââââde. Comme chacun sait un homme malade ne sait pas gérer la crise. Il se mouche bruyamment des milliars de fois en pleine nuit. Allume la lumière. Sort du lit en grommelant. Revient. Repart. Mais il dort profondément lorsqu’à 4 heures du matin Jolibébé hurle à cor et à cri. Quand je pense que j’ai passé la semaine dernière avec une otite et une angine, sous antibiotique, avec 7 nuits blanches dans les pattes dont 2 d’hôpital et tout en bossant la journée…j’ai des envies de meurtre.

- Je travaille mal. Surbookée, surfatiguée, surchamboulée, je réclame une bouée. Et des vacances. Ma couverture de super-consultante se transforme en superbe serpillère. Il est temps de se resaisir sinon on va bouffer des pâtes en 2009. Encore que, avec la crise, ça risque de finir comme ça sans que mon neurone ne soit mis en cause.

- Jolibébé découvre la crèche. Ca se passe correctement, mais un je ne sais quoi me chiffonne. Peut-être sa mine fatiguée (ou la mienne). Je sens que le plis ne prend pas encore, même s’il n’y a pas d’éclat à signaler. Il faut dire qu’entre le séjour à l’hopital et la présence sporadique de la nounou jusq’à demain, difficile de trouver des repères clairs. Mais on s’accroche.

- J’ai raté le concert de Felipecha hier. Il paraît que Felipe a crié mon nom au micro (comme à chaque concert où je ne vais jamais qu’on se le dise) et que j’étais encore nulle part. Mari absent, baby-sitter ailleurs, Ceciel en déroute. Je mangeais des pâtes au beurre en bossant à la minute où la gloire m’appelait. Je rumine, je rumine.

 

A part ça je veux un blackberry et un abonnement pour plein d’heures d’appel depuis mon portable. Histoire de garder une vie sociale et d’arrêter de niquer mon forfait avec des clients qui me parlent de trucs pas passionnants (le logo il est pas trop bleu?…et ta mère?). Mais pour ça faudrait trouver le temps de me trainer chez monsieur SFR.

En 2010, peut-être?…

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 11 décembre, 2008
A 13:39
Commentaires : 7
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2008

Le retour de l’enfant prodigue

Ca y est, Jolibébé est dans la place.

Livrée par le Joliemamie-express de 18 heures, elle a traîné jusqu’à moi son petit corps amaigri dans son immense pyjama rose, accrochée à son doudou comme à un radeau, elle est venue se blottir dans mes bras; ma petite fleur n’en menait pas large. Mais au moins elle est at home, et ça ça vaut de l’or.

Après un bain délirant (elle exige que son doudou se baigne avec elle…serpillère nous l’appelerons donc pour des commodités narratives) puis une séance de torture improbable (faire un bain de bouche à un bébé de 13 mois c’est un truc assez vicieux en fait) et l’ingurgitation de toutes les doses de tous les machins sensés l’aider (note pour plus tard : casser la gueule à tous les labos pharmaceutiques qui inventent des objets inutiles pour doser et faire avaler des liquides dégueulasses aux enfants : la bonne vieille pipette de Dolipra* a fait ses preuves alors arrêtez d’inventer la poudre et viva la pipetta).

Et moi, en parfaite mère indigne, j’enchaine les coups de fils, les mails, le boulot pardessus la tête alors que mon trésor me regarde, apathique et livide, tentant d’attirer mon attention à coup de conneries fort inventives (manger un agenda Lancel quand on dénigre les meilleurs compotes maison de mamie, c’est du blasphème ou bien ma gamine a déjà des goûts de luxe ?).

Mais que voulez-vous, c’est ça la vie d’indépendant. Et puis au fond je m’en fous, c’est aussi ce statut qui m’a permis d’être aussi dispo pour elle depuis ce week-end. Certes, j’ai jonglé, mais je suis dans la catégorie championship international, je me refuse rien.

Rien à voir avec les conneries compassées qu’on échange avec nos superieurs hiérarchiques pour arracher un peu d’empathie et de temps libre en cas de crise.

En résumé, je fais ce que je veux avec mes cheveux.

Bon, Jolibébé dort, j’ai presque fini ma journée. Maintenant j’attends mon Prince-Prince, qui devrait arriver en forme olympique après une nuit et une matinée à l’hosto dans un fauteuil inconfortable avec réveil toutes les 3 heures pour surveiller les constantes.

 
J’en connais deux qui feront pas les fiers ce week-end…Pas de bol c’est le Noel des copains dimanche. Pour ceux qui ne me lisaient pas l’année dernière, voilà le topo. Jme demande si on survivra à l’édion 2009. Priez pour nous…

 

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 4 décembre, 2008
A 18:11
Commentaires :1
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2008

Dernières nouvelles du front

Information débile et capitale n°1 : Dans un geste malheureux, j’ai arraché la perfusion de Jolibébé. Pas au niveau de l’appareil, non. Au niveau du bras de mon bébé. Un arrachage en bonne et dûe forme avec copieuses giclées de sang, hurlements de bébé et hauts cris de l’infirmière. Je suis une abominable maman, vous savez.

Information débile et capitale n°2 : A part ça Prince-Prince se fait des amis. Il a regardé le match de foot ce soir en compagnie du mari de-Roumanie-la-sublime. Quand je pense à la nuit dernière de cauchemard que j’ai passé hier, je trouve qu’il n’y a pas de justice.

Nan, vraiment yen a pas.

Sur ce, bonne nuit. Demain, j’ai plein de travail et un bébé à sauver. Youpitralala.

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 3 décembre, 2008
A 22:56
Commentaires : 3
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2008

Jolibébé, grand chelem

Un bébé est une mécanique subtile.

Quand la mécanique déraille, elle ne fait pas les choses à moitié. En particulier chez mon Jolibébé j’ai l’impression.

Ce dernier mois, ma princesse a ainsi survécu coup sur coup à une double otite et à une rhino. Rien de grave en somme. Mais juste assez pour affaiblir imperceptiblement la bête, qui se retrouve alors à point pour un bon gros grand chelem.

A quoi ça ressemble?

A un bébé qui couve jalousement son virus rare depuis 5 jours. Fièvre de cheval, déshydratation, mort de l’appétit. Mais ce n’est qu’une mise en bouche.

Car ma jolibébé a décidé de se donner à fond. Elle a donc empilé les bobos comme d’autres les milliards d’euros (je ne citerai pas de nom). La voilà donc affublée d’une double conjonctivite, d’une otite, d’une rhino, d’une toux mutante (ni sèche ni grasse : un cas d’école parait-il).

 

Le résultat : Jolibébé à l’hopital, again. L’avantage c’est qu’on commence à connaître la maison…On a nos habitudes. Notre chambre attitrée est pourtant occupée par un petit tuberculeux (bronchiolite, en vrai) nous voilà donc relégués dans une chambre double avec une sublime et blonde maman roumaine et sa petite fille. Patience d’ange : elles entendent Jolibébé pleurer all along the night et nous adressent pourtant encore la parole au petit matin. Gloire à elles.

Toutefois, l’absence d’intimité, de salle de bain, le WC sur le palier et l’exiguité de la chambre surchauffée ne sont pas pour rendre ces moments moins pénibles. Après ma 3e nuit blanche consécutive, j’ai donc décidé de rentrer me laver grâce à l’intérim de Jolimamie. Et ce soir, Prince-Prince prendra le relais pour la nuit (espérons que la Roumanie sublime se tiendra bien).

Voilà tout ça pour vous dire que ma bébé est faiblarde et que ça me brise mon petit coeur. Un doux chiffon mou, on dirait, ma fille. Mais ça va passer il parait. Les perfusions requinqueronnt la bête j’espère.

Bien entendu je continue à travailler d’arrache-pied. Quand on est profession libérale, les journées enfant malade n’existent pas. Pourtant je continue à savourer la liberté de m’organiser comme je le souhaite, de ne devoir de compte à personne et de concilier librement mes contraintes de Joliemaman avec celles de working-maman. Vous pensez que je suis malade (oui, en fait j’ai aussi une angine et une otite, aïe)?

 

Allez, à bientôt pour la suite des aventures de Jolibébé…

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le
A 15:47
Commentaires :1
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2008

Silence on tourne

Ceciel : angine, otite, nuits blanches.

Jolibébé : fièvre aphteuse du bébé (aussi appelée « syndrome pied-main-bouche »). Les symptomes : 40° de fièvre pendant 1 semaine, des boutons bizarre, des aphtes qui coupent l’appetit. Un bébé RELOU RELOU RELOU (mais très choupinou aussi quand elle s’endort dans mes bras).

 

Conclusion : Ceciel a installé un lit de camp dans la chambre de Jolibébé. C’est la grande agonie familiale. Silence bloguesque. Depression immédiate à durée indeterminée. Et pis ya le boulot. Génial. Et si prenant. Oui, si prenant.

 

Sous vos applaudissements…

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 1 décembre, 2008
A 14:09
Commentaires : 5
 
 
 

UN AN DE MA VIE |
angelca29 |
Monde en noir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A JEUDI
| youmeinthesky
| Tentation