Ceciel, Tête en l’air…

 

Le gros buisson

Hier, un gros buisson et moi nous avons eu une rencontre biblique.

En effet, devant le beau soleil, mon moral avait enfin retrouvé un niveau acceptable. Nous avons donc décidé lui et moi d’un commun accord de nous accorder une belle friandise : l’école buissonnière. Cette friandise fût consommée sans modération et c’est tant mieux.

Après 4 mois de vie recluse, d’abord à cause des nausées ensuite à cause d’un décollement de placenta, je piaffais d’impatience à l’idée de sortir humer l’air frais et (re)découvrir le vaste monde.

Tout fut à la hauteur de mon souvenir. Il y a vraiment un monde sympa, dehors. Loin de mon appartement et du canapé.

D’abord je suis allée me faire retirer les 2 kg de poils accumulés pendant l’hiver (oui mais ça tient chaud).

Ensuite j’ai fait pareil avec les cheveux. J’ai même osé montrer à la coiffeuse une photo de la coiffure que je voulais. Dessus, y’avait Salma Hayek. Modestie me voilà.

Je m’étais interdit jusqu’alors de procéder ainsi, ayant lu je-ne-sais–où que la profession se gausse des coquettes qui débarquent avec leur OK Podium et la photo de Jennifer Aniston. Mais faut bien avouer qu’après 8000 ratages, cette solution c’est vraiment la plus chouette pour montrer à la dame ce qu’elle fait semblant de pas comprendre.

Le résultat? Impecc. Je parle couramment espagnol maintenant et je pense rappeler Edward Norton parcequ’il est plus le même depuis notre rupture.

Bref.

Ensuite j’ai appelé ma maman et nous sommes allées déjeuner dans un resto chinois entre meufs, dissertant de Badinter (encore) vu que j’ai enfin acheté le livre et que je sais maintenant encore mieux pourquoi je suis d’accord avec elle (mais pas tout sinon c’est pas drôle).
La conversation était d’autant plus savoureuse que ma maman est 100% maman nature dédiée à ses enfants. Son avis de femme de 55 ans avec tout le recul qu’on imagine est donc des plus éclairants sur tout ce débat.

Ensuite je suis allée acheter des habits pour ma Joliepetite qui pousse comme un champignon (mention spéciale à un joli gilet blanc torsadé à manche courte que je veux le même). La somme de ces achats comporte 3 chiffres et m’a culpabilisée l’espace d’un instant, mais ensuite j’ai pensé au budget clopes de Prince-prince et toutes mes réticences se sont évanouies…en fumée.

Et puis comme on était chez le gros suédois noir et rouge, j’ai eu du mal à me retenir dons j’ai aussi glissé dans le panier quelques trucs pour moi. En vrac : deux beaux sautoirs crème et vert clair, une blouse rose avec un ptit noeud sur le côté, un jean de grosse couveuse (avec le gros élastique qui remonte sous les côtes) et une jupe en jean (toujours avec le seyant élastique).

En rentrant vous savez quoi? J’étais heureuse d’avoir eu une journée pour moi. J’ai lu, bavardé, acheté des trucs futiles qui rendent jolie, pris soin de mon pauvre corps remoulu. Et ça fait du bien.

Aujourd’hui? Bah…va falloir rattraper le boulot en retard maintenant…. Ca devrait pas être trop difficile de se discipliner vu que demain aprem on s’envole pour 3 jours à Toulouse; le retour au turbin ne sera pas de trop longue durée.

La vie, me revoilà. Youhou!

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 4 mars, 2010
A 8:09
Commentaires : 2
 

2 Commentaires

  1.  
    mirabelle
    mirabelle écrit:

    ohlala tu me donnes envie d’aller me promener et de faire les boutiques alors que j’ai dit que c’est à partir d’aujourd’hui que je recommence à bosser moi !!!!!

  2.  
    charlotte
    charlotte écrit:

    t’as pris du temps pour toi, en dehors des enfants et en dehors du boulot …le bonheur quoi. biz

Répondre

 
 

UN AN DE MA VIE |
angelca29 |
Monde en noir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A JEUDI
| youmeinthesky
| Tentation