Ceciel, Tête en l’air…

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

Régime sans lait : à l’aide!

Une fois n’est pas coutume chers amis, nous allons parler mangeaille sur ce blog et je vais vous mettre à contribution.

Comme vous le savez, voilà 2 mois que je ne peux plus manger de lait, rapport à mon bébé atomique. Le temps faisant, d’autres inimitiés alimentaires se sont faites jour et mes repas sont donc devenus pas rigolos du tout puisque la liste des aliments à exclure est aussi longue que les jambes d’Adriana Karembeu.

Ce régime commence à me courir sur le haricot sévère, bien que j’aime d’amour ledit bébé (qui s’en contrebalance et me crachera au visage comme il se doit quand il aura 15 ans).

Je demande donc aux créatives, aux cordons-bleus, aux addict des régimes bizarres de m’adresser des recettes savoureuses pour que je cesse d’avoir la sensation de me nourrir exclusivement de pâtes à l’huile d’olive et de jambon blanc. Recettes simples et rapides sont les bienvenues. Recettes traditionnelles réaménagées aussi.

Voici les liste des aliments à bannir (ah qu’est-ce qu’on s’amuse…) :

- lait et lactose sous toutes leurs formes et même en traces infimes (amusez-vous à lire les étiquettes, vous allez voir y’en a partout : des biscuits au saucisson en passant par les maquereau à la moutarde ou les knakis)
- fromages (même chèvre, brebis et autres)
- beurre (même en minuscules quantités dans la margarine)
- crème
- oeufs frais (donc pas de pâtes fraîches)
- tomates
- poissons & coquillages & crustacés
- lait de soja / yaourts de soja / soja frais ou en boîte
- arachides (et globalement tous les fruits à coque)
- caféine, théine
- boissons gazeuses
- légumes qui font mal au ventre des bébés relous (piment, choux, lentilles, artichauds, navets, pois chiches, brocolis etc.)
- jus de fruits
- fruits rouges
- boeuf, veau

Bon, en écrivant tout ça je me rends compte que c’est bien aussi de préciser ce que je peux avaler :

- huile (olive-colza)
- margarine (sans lait)
- pâtes, riz, pommes de terre
- pommes, banane, abricots
- potiron et autres cucurbitacées (courgettes, etc.)
- aubergines
- salade
- lapin
- canard
- porc
- volaille
- agneau

Voilà. Ceci est le billet le moins intéressant de l’histoire des blogs mais à votre bon coeur. Avec un peu de bol on arrivera à m’alimenter encore 1 ou 2 mois avant que je ne devienne totalement neurasthénique.

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 23 septembre, 2010
A 5:00
Commentaires : 10
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

Le temps et rien d’autre

(J’aime d’amour cette chanson d’Aznavour qui court à 200 à l’heure mais glisse aussi toute en douceur. Cliquez si vous avez envie de vous la mettre en tête).

Une bonne chanson, what else?

Hum…

Des belles nuits de sommeil?

Allez, banco, je vous en donne aussi!

Et oui, je ne suis pas peu fière de vous dire que mon temps nocturne a enfin retrouvé ses petits chaussons douillets grâce à …

…un PetitPanda fort coopérant qui dort de 21/22h jusqu’à 6/7 heures le matin!

Voilà qui met une fier baume au coeur, je peux vous le dire. J’ai attendu plusieurs jours avant de crier la nouvelle sur tous les toits, incrédule devant ma si belle fortune.
Mais l’info est désormais officielle, PetitPanda ayant réitéré son exploit à 5 reprises consécutives.

Allez, on fait la ola?

A part ça je me perfectionne sur le front de la maternité triomphante.

Je parviens donc à gérer les mercredis sans (trop) m’évanouir dans une flaque de larmes.
Il faut dire que le mercredi c’est l’antichambre de l’enfer quand on n’est pas préparée et qu’on a 2 enfants en bas âge.

Le mercredi, ça veut dire qu’on a 2 marmots à plein temps sur le dos, aucune aide, et plein de trucs à faire (genre emmener la petite à la GRS, mais qu’est-ce qui m’a pris de l’inscrire là-bas, je suis con, con con), puis faire quelques courses, donner 18000 têtées à un bébé certes dormeur-la-nuit mais toujours gourmand-le-jour.

Et je ne vous parle même pas des séances de kiné, des exigences de Joliepetite en matière de manèges et autres balades au parc (elle est petite mais déjà aussi reloue que moi).

Du coup aujourd’hui on a fini au McDo et c’était bien reposant de combiner « je fais pas la cuisine » avec « Joliepetite s’éclate dans la cage aux écureuils » et « maman donne le sein pour la 18 001e fois de la journée« .

Résultat : mes bébés dorment et moi je blogue. Elle est pas belle la vie?

Demain, je vous raconterai comme survivre au 2e jour de grève du mois de septembre, qui n’a techniquement rien à envier aux mercredis.

Et je vous expliquerai l’engin de torture qu’est une culotte d’abduction.
Car oui, mon bébé poly-allergique est aussi tout bizarre de la hanche et porte donc une combinaison en toile cirée fort seyante et absolument pas encombrante ni moche (les gens dans la rue le montrent du doigt, et les mamans tremblantes me demandent de quel handicap souffre mon poussin. Un régal).

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 22 septembre, 2010
A 13:42
Commentaires : 3
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

Oui chef

Où en étions-nous? Ah oui, je déprimais sec en plein sevrage brutal de mon PetitPanda.

Bon, vous me connaissez, je me plains beaucoup mais l’abattement ne dure jamais trop longtemps. Après un week-end de souffrance morale et physique, j‘ai donc décidé de m’inviter chez la pédiatre pour une discussion approfondie sur l’allergie de PetitPanda.

Et ô bonheur, la dame m’a dit de reprendre l’allaitement à condition de suivre un régime drastique de façon pure et parfaite. D’autre part elle m’a encouragée à passer à un allaitement mixte afin d’assurer à bébé une portion quotidienne de lait hypoallergénique.

Voilà qui fût fait. C’était il y a 1 semaine.

Le bilan?

Un bébé magnifique! L’eczema a quasiment disparu, ses douleurs aussi ainsi que les reflux. Magique, je vous dis.

Le prix à payer? Un régime alimentaire totalement improbable : yoghourts interdits mais saucisson à gogo. Ou encore, pas de poisson mais youpi pour les côtelettes d’agneau.

En gros, je vais devenir obèse et attraper le scorbut mais mon bébé va beaucoup mieux et ça, ça vaut de l’or.

De plus, j’ai gagné en liberté car le biberon de 3 heures du matin (celui qui fait très mal au cheveux) est donc passé au lait industriel, ce qui permet à Prince-Prince d’offrir une aide précieuse.

Cela dit, cette félicité est bien précaire. En effet, en parallèle de ces bonnes nouvelles, quelques désagréments nouveaux se sont fait une joie de me remettre les pieds sur terre :

- Joliepetite a décidé de recommencer à faire pipi au lit la nuit. Et les nuits où elle ne mouille pas son lit, elle a des terreurs nocturnes incontrôlables. Un vrai poème. Le plus chouette, c’est qu’elle fait généralement son spectacle au moment où PetitPanda daigne me laisser dormir. D’où un score d’heures de sommeil digne de Guantanamo : en moyenne 4 heures par nuit (en plusieurs fois, sinon c’est pas drôle)

- nous avons tous les 4 attrapé une angine vilaine. S’occuper d’un nourrisson et d’une gamine malade quand on est soi-même bien fiévreux c’est un vrai challenge.

- Prince-Prince a judicieusement décidé de rentrer vendredi de soirée à 6 heures du mat puis de faire une sympathique grasse matinée jusqu’à 13 heures. Il a beau avoir été un fabuleux papa pendant 1 mois et demi, ce genre de coup d’éclat a tendance à rendre agressive et amnésique.

- Prince-Prince reprend le boulot demain donc je vais être seule désormais devant mon PetitPanda et la sortie d’école de 16h30 (bientôt je vous raconte la rentrée de Joliepetite et ma nouvelle vie de maman chronométrée, c’est promis).

En résumé, je me réjouis, mais je reste aux aguets. La vie a cet art de nous donner ce genre de vilaines petites petites tapes sur les doigts à la suite d’une victoire, même infime…

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 12 septembre, 2010
A 20:04
Commentaires : 7
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

Victoire à la Pyrrhus

Cette nuit j’ai dormi.

Le prix de cette tranquillité? L’arrêt de l’allaitement. Autant vous dire que j’ai les boules. Les grosses, ouais.

Vous le savez, je n’ai rien d’une maman bio, d’une ayatollah de l’allaitement et autres mais il se trouve que j’adore allaiter, et que tout se passait bien avec PetitPanda.

Je savourais en particulier ce moment addictif où, au terme de la têtée, mon bébé repu repoussait le sein, les joues rougies et gonflées, tartinées de lait, les yeux fermés dans un moment de pur bonheur. A chaque fois, j’enfouissais mon nez dans son cou brûlant et moite et je respirais comme une junkie cette odeur de bébé, de lait, de chaleur et d’amour.

Mais voilà, il y a ces foutues allergies.

Optimiste, je pensais que je m’en sortirai haut la main, comme avec Joliepetite. J’ai donc exclu trés vite de mon alimentation le lait, le beurre, la crème, le fromage. Ce régime de choc avait fait ses preuves.

Mais PetitPanda n’en fait qu’à sa tête. A près 15 jours de ce régime assez infructueux (eczema et diarrhées toujours au rendez-vous, miam), j’ai décidé de pousser plus loin le perfectionnisme. J’ai alors exclu de mon alimentation tout ce qui contient de près ou de loin des traces de lait (c’est à dire toute la nourriture industrielle, des gâteaux en passant par l’épicerie salée, le veau et le boeuf) ainsi que les principaux allergènes (oeufs, soja, arachides, fraises, tomates, poisson etc.).

Au final, vous l’aurez compris, il ne restait plus grand chose dans mon assiette. Mais la fin justifie les moyens. Sauf que…

Cela ne suffisait toujours pas. Mon bébé a développé une diarrhée persistante et cruelle qui l’a rendu insomniaque et braillard plus que jamais.

La pédiatre, pas trés chrétienne, me livre le coup de grâce : « Cela n’est pas dû aux allergies. Votre alimentation est trop riche en fibres, votre bébé ne le supporte pas ».

En résumé, les légumes non plus ne sont plus autorisés.

Courageuse, j’ai donc aussi levé le pied sur les légumes. Mais rien n’y fait, bébé continue à hurler. La moindre erreur se paie immédiatement. Le moindre écart le met en transe immédiate. A ce stade, j’ai fini par me demander si lui fournir un lait de qualité était vraiment dans mes moyens.

Alors hier soir, j’ai rationalisé sec. J’ai demandé à Prince-Prince de lui donner du lait industriel spécial allergies et de me laisser dormir. Je voulais juste me reposer et prendre quelques jours pour me laver le corps de toute trace d’allergène avant d’entamer 3 mois de régime riz-jambon-huile d’olive (puisque je ne peux manger que cela, en gros).

Mais ce matin il y eut l’évidence. Avec ce lait, PetitPanda a passé une nuit sereine, calme, tranquille. Ce matin mon bébé était doux et roses, son eczema déjà apaisé après seulement quelques heures de lait industriel.

Du coup j’ai pris la décision d’arrêter de nous faire du mal à moi comme à lui.

Et puis, pour fêter ça, j’ai mangé un tournedos à midi et une grosse tartine de fromage arrosée de bon cidre breton.

De son côté, PetitPanda a enchaîné les biberons zen toute la journée, et le voilà encore endormi à côté de moi, plein d’une sérénité que je ne lui connaissais pas.

Alors tout est bien dans le meilleur des mondes?

Et bien non. Jamais contente, cette Céciel…

Je découvre à mes dépends qu’un sevrage brutal, c’est comme un petit deuil. Ca arrive sans prévenir, ça fait mal au corps et à la tête. Le manque envahit chaque cellule. Quelque chose ne tourne pas ronde, tout est allé plus vite que la musique et mon petit coeur meurtri n’arrive pas à raccrocher les wagons.

Bien sûr, depuis ce matin je bataille en me disant que c’est mieux pour nous deux et que je vais y gagner en liberté, en saveur. Et lui va cesser de souffrir, c’est pas rien. Le bénéfice est d’ailleurs déjà cruellement manifeste.

Mais rien n’y fait. Je n’ai pas pu dire aurevoir à cet allaitement que j’aimais.

Je me retrouve avec deux obus à la place des seins et un grand vide dans le coeur.

Ca passera, bien sûr. Mais je suis fort triste. Il me manque, mon petit milky-junky de 5 semaines…

Et moi qui avait pris 5 mois de congé maternité en prévision d’un allaitement long. Ironie, quand tu nous tient…

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 5 septembre, 2010
A 21:42
Commentaires : 3
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

Télégramme de l’autre monde

Désolée. Stop.

Bébé super allergique, super relou, super insomniaque. Stop.

Femme au bord de la crise de nerfs. Stop.

Songe à stopper l’allaitement pour passer au lait industriel spécial allergies. Stop.

Culpabilité sans fond à l’idée de transmettre par mon lait toutes les saletés qui font du mal à PetitPanda. Stop.

Bonheur sans fin à l’idée de céder une partie de mes nuits blanches à Prince-Prince et ses biberons. Stop.

A part ça, Joliepetite a fait sa rentrée à la petite école. 100% happy. C’est toujours ça de gagné.

A part ça, rien. Stop.

Espère vous revenir, un jour.

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 4 septembre, 2010
A 22:52
Commentaires : 3
 
 
 

UN AN DE MA VIE |
angelca29 |
Monde en noir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A JEUDI
| youmeinthesky
| Tentation