Ceciel, Tête en l’air…

 

Evanescence

Il y a un mot que j’ai toujours aimé : l’évanescence. Et puis son cousin, l’évanouissement.
Oui je sais ils ne sont cousins que dans ma tête, mais ils résonnent tous deux joliment à mes oreilles.

Pourquoi vous confier ces phrases inutile?

La semaine dernière mon Monsieur Sourire s’est pris de passion pour l’évanouissement.

Mon bébé qui s’effondre, blanc comme la craie, entre mes bras. Mou comme un jouet trop lourd, amorphe comme une pierre.

Puis le souffle qui revient, Monsieur Sourire qui … sourit. Frais comme une rose. De quoi rendre chèvre la plus zen des mamans.

J’ai donc écumé les urgences en vain. « Votre enfant a fait un malaise vagal » on me disait. En résumé, « Ne nous gonfle pas avec la pâleur de ton môme. il est là sous notre nez, tout sourire, on voit bien qu’il pète la santé ».

Et le lendemain, leur culpabilité : « Heu, revenez madame, on va lui faire quelques tests quand même« . Et voilà mon marsouin habillé d’électrodes comme un sapin de Noël pendant 24 heures.

Rien.

Et puis dimanche arrive.

Monsieur Sourire ne mange plus vraiment depuis quelques jours déjà. Il a le teint pâle. Ne sourit plus.

Nous sommes réveillés au petit matin par ses hurlements, erratiques, inconsolables. Son teint blanc est devenu vert. Il souffre terriblement et refuse tout contact. Entre deux hurlements il s’écroule à nouveau. Le temps de reprendre ses esprits, déjà la douleur semble le submerger à nouveau.

Les pompiers son arrivés vite.

Sceptiques, ils ont regardé mon petit qui respirait, les observait. Ni son teint ni ses cris ne les ont beaucoup émus. Je leur assurait qu’il allait mal, trés mal. Ils me regardaient comme une douce hystérique qui ruinait leur grasse matinée du dimanche mais nous ont emmené à l’Hôpital où j’avais déjà échoué sans succès la semaine précédente.

Là, on m’a – un peu- accordé de crédit. Les infirmières sont plus perspicaces que les pompiers. Quelques tests plus loin, l’urgence vitale explose. Invagination intestinale aiguë. Monsieur Sourire ne sourit plus du tout. Sanglé comme une petite larve dans son cocon, on nous emmène à toute allure dans une ambulance bleue et toutes sirènes hurlantes jusqu’à Necker. Mauvais souvenirs.
Mais l’espoir, cette fois-ci.

Tout s’est bien passé. Une petite intervention (sans sédatif, les médecins trop pressés ont oublié…mais que dire puisqu’ils lui ont sauvé la vie?) et le bébé rose était de retour. Epuisé, choqué, affamé, mais bel et bien là, vibrant et doux entre nos bras.

Nous sommes vite rentrés à la maison. Depuis, je rôde comme une lionne autour de lui. Mon atterrissage n’a pas vraiment eu lieu après cette semaine de cauchemar, de solitude, de que-se-passe-t-il…

Je le regarde dormir, je le trouve beau et rond. Deux petites dents blanches sont arrivées dans sa gencive rose. J’entends sa douce respiration.

Pourtant, je sens que je vais retenir la mienne encore longtemps …

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 18 janvier, 2011
A 12:50
Commentaires : 9
 

9 Commentaires

  1.  
    kazan
    kazan écrit:

    je ne commente que très rarerement mais j’ai lu tous tes billets. Je voulais simplement de souhaiter que tout se passe au mieux et qu’enfin tu puisses respirer et profiter des deux bouts de choux.

  2.  
    chocol
    chocol écrit:

    Mais que vous avez dû avoir peur :(
    J’espère sincèrement que vous allez très vite tous vous remettre!

  3.  
    mirabellef
    mirabellef écrit:

    Oh oui que vous avez dû avoir peur…

    De très grosses bises à tous les 4.

  4.  
    charlotte
    charlotte écrit:

    OUF et finalement pas si rare ce truc.
    plein de courage pour retrouver la sérénité

  5.  
    Pouffi
    Pouffi écrit:

    Ça me met la larme à l’oeil rien que de te lire.
    Tu sais quoi, pour 2011, je vous souhaite du bonheur et du REPIT !!
    Je te fais de gros bisous.

  6.  
    Ptitquick
    Ptitquick écrit:

    J’en ai la chair de poule ! Profites de tes loulous et de ces instants précieux…

  7.  
    kako
    kako écrit:

    terrible :(
    que cette année soit plus douce pour vous

  8.  
    Tania
    Tania écrit:

    Monsieur sourire est un coquin…
    Ne fais plus peur à ta maman!
    Reposez vous, aimez vous tous encore plus, et soyez très heureux.
    Des baisers qui guérissent!

  9.  
    Plume
    Plume écrit:

    Heureuse que tout se soit bien terminé..
    Bien des pensées.

Répondre

 
 

UN AN DE MA VIE |
angelca29 |
Monde en noir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A JEUDI
| youmeinthesky
| Tentation