Ceciel, Tête en l’air…

 

Kleptomanie

Depuis quelques jours, Joliepetite était aux quatre cents coups : plusieurs de ses habits avaient mystérieusement disparu de l’école.

Pourtant, en maman disciplinée j’avais bien noté son nom dans ses vêtements. Et, arrivée la fin de l’année, je pensais que le spectre des échanges de blouson était de l’histoire ancienne et que nous avions passé l’épreuve du feu avec brio.

Que nennni.

En l’espace d’une semaine, ma petite s’est vue dépouillée d’un imperméable, d’un gilet, d’un serre-tête et d’un parapluie Hello Kitty de toute beauté (offert par une petite copine à son anniversaire, je vous rassure).

Nous avons enquêté, la nounou et moi, menant des investigations digne de NCIS, interrogeant ATSEM, institutrice et centre de loisir. RIEN.

Jusqu’à mardi. Quelle ne fut pas ma surprise, en allant chercher ma douce, de découvrir, accrochés innocemment à son porte-manteau, les objets du délit (tous sauf l’impérméable, sinon c’est pas drôle). Interloquée, je vais voir l’ATSEM pour en savoir plus. Hilare, elle m’explique qu’elle a pu tirer tout ça au clair à la récréation du matin : la voisine de porte-manteau de Joliepetite était intégralement habillée par nos soins. L’ATSEM ayant reconnu les vêtements, à prestemment changé la petite et remis nos affaires à leur place.

Pourquoi je vous raconte cette histoire?

Parceque l’explication vaut son pesant de cachuètes. L’ATSEM m’a expliqué que cette petite fille a pour occupation principale d’expliquer doctement à qui la croise, que les vêtements qu’elle porte ne sont pas à elle, sont moches et qu’elle n’en veut pas. Elle se déshabille donc rapidos dès qu’elle n’est pas sous surveillance et enfile ce qu’elle trouve chez les autres.

Ma fille est donc voisine de porte-manteau avec une nudiste kleptomane.

Dire que je n’avais jamais envisagé cette éventualité dans le méfait, maudissant les parents peu honnêtes ou les nounous peu regardantes.

Du coup, je me demande bien ce qui peut arriver l’année prochaine…. Le voisinage sera sous haute surveillance!

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 16 juin, 2011
A 8:33
Commentaires : 0
 
 

Quasimodo

Il faut que je vous dise.

J’aime mon Monsieur Sourire d’amour. Il est beau comme un soleil et souris 24h24. Mais il a UN défaut majeur, inexpliqué et inexplicable, qui a laissé perplexe un pédiatre et un ostéo : il se déplace comme Quasimodo.

C’est un fait, mon beau bébé se déplace selon un style qui n’appartient qu’à lui, entre Quasimodo et Golum, une patte en l’air et une autre tordue. Le pire, c’est qu’il avance à une allure folle sur ses 4 pattes dingues.

L’ostéo m’a enjoint de le remettre dans le droit chemin, et de lui remettre inlassablement les genoux bien droits à terre. Rien n’y fait, le Golum en lui est plus fort et revoilà mon Monsieur Sourire tout tordu, hilare, dépotant comme un bolide à travers l’appartement.

Je repense avec émotion à ma Joliepetite qui au même âge marchait déjà sur ses deux frêles quilles de mini-bébé. Et je regarde avec étonnement mon sumo tordu en me disant que décidément, les enfants n’en font qu’à leur tête.

De là, il n’y a qu’un pas avant de m’interroger sur ce que bébée* nous réservera (*ceci est un indice de taille pour les chercheuses de prénoms).

Nous passons donc de belles soirées avec Prince-Prince, regardant fous d’amour notre Joliepetite faire des pestacles pour nous enchanter, et Monsieur Sourire la suivre avidement des yeux et des pattes, désordonné comme un jeune labrador et passionné par sa grande soeur au point d’improviser de petites danses mignonesques à base de levage de bras en l’air, secouage de popotin et courses endiablées tous genoux au vent.

C’est beau une (petite) fratrie, quand même.

Ma mère, ébahie devant tant de contorsions, me conseille de faire des photos et des vidéos urgemment afin de lui mettre la honte à son mariage, un jour. (Ya plus qu’à trouver le bon bouton sur mon appareil photo, maintenant.)

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 9 juin, 2011
A 8:22
Commentaires : 3
 
 

Moins on en fait…

Avec Prince-Prince, ces temps-ci nous chantons souvent « Travailler c’est trop dur… ».

Et oui, moins on en fait…moins on en fait.

Notre rythme s’est considérablement ralenti et pourtant il semblerait que même faire quelques efforts soit au-dessus de nos forces. Ca doit être ça, le post burn-out. On a grillé nos réserves et nous voici en mode flemmard, froids comme des diesel et renâclant à la moindre corvée.

Dans ce contexte, pas étonnant que la perspective d’agrandir la famille me laisse songeuse. Repartir vers les nuits blanches, les séances de questionnements sans fin (mais pourquoi pleure-t-elle bon sang?!...), les petits matins speeds et les coups de feu du soirs. Non je l’avoue je n’ai pas hâte.

Mais découvrir son tout petit visage, la voir grandir, probablement aussi dingue que les 2 autres avant elle (oui Monsieur Sourire commence à dévoiler tout son potentiel de conneritude et n’a RIEN à envier à sa grande soeur), respirer son odeur de doux-bébé…tout ça, oui je l’attends impatiemment.

Une fois de plus, je me dis que la nature est bien faite. Pas trop de 5 mois encore pour dompter l’idée que je vais me coller une couche supplémentaire de travail et de bazar. Moi qui aime tant la glandouille et les grasses matinées. Sans parler du cinéma et des sorties en amoureux.

Allez, on en rigolera dans 20 ans, il paraît…

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 7 juin, 2011
A 7:00
Commentaires : 3
 
 

Le train est arrivé à l’heure

Voilà plusieurs semaine que nous traversons une phase profondément déstabilisante.

En effet, TOUT VA BIEN.

Je répète : tout va bien.

Incroyable mais vrai.

Passée la stupeur d’attendre mon 4e enfant. Passées les galères de recherche d’appartement et de vente de l’actuel. Passés les bras de fer avec la banque. Passés les retours tardifs de Prince-Prince après de journées de travail harassantes. Passées les nuits blanches de Monsieur Sourire.

Oui voilà, nous allons tout simplement trés bien. Je travaille 1 jour sur 2 (et encore). Prince-Prince rentre à 19 heures tous les soirs. Bébé dort et mange. Joliepetite est charmante (la plupart du temps). Les nausées sont jugulées grâce à un cocktail médicamenteux tout à fait efficace.

Pour preuve de cette félicité toute nouvelle : nous sommes partis 4 jours à la mer ce week-end…tadam…sans ordinateur. Aucun de nous n’avait une pile de travail dans la valise ni une clé 3G caché dans sa chaussette. Et les Blackberry sont resté sagement rangés.

En bref, c’est la belle vie.

Pourtant…on me dit dans mon oreillette d’en profiter, ça ne peut pas durer. Un déménagement, les vacances scolaires, un compte en banque indigent et un ventre qui s’arrondit seraient en cause.

Je me disais, aussi…

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 6 juin, 2011
A 8:25
Commentaires : 0
 
 
 

UN AN DE MA VIE |
angelca29 |
Monde en noir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A JEUDI
| youmeinthesky
| Tentation