Ceciel, Tête en l’air…

 

Pochette suprise

Hier, j’avais rendez-vous avec une kiné pour ce qu’on appelle pudiquement « rééducation périnéale ». Vous les nullipares, ignorez votre chance. Pour nous, les usines à bébés, c’est un passage obligé si l’on veut garder sinon un corps de jeune fille, du moins une certaine tonicité. J’en avais donc pris mon parti et fixé le rendez-vous tant repoussé.

Le médecin m’avait prévenu : « je vous envoie chez la meilleure kiné mais attention, elle est…dynamique. Un peu sergent-chef sur les bords. Prenez des vitamines avant d’y aller. »

Ah ah. Comme si moi, Céciel, j’allais me faire secouer par une vilaine kiné hyperactive. Il m’en faut plus. J’en ai maté des pires que ça (le kiné reggaeman de Bébée en sait quelque chose).

Parfois, il faut pourtant aborder les obstacles avec humilité. Cette fois-ci, j’aurais dû.

J’ai passé l’heure la plus longue de ma vie chez cette dame :

- 16h15 : j’attends dans le hall. Je laisse soigneusement la porte entrebâillée comme elle l’était à mon arrivée, imaginant que c’est là l’habitude de la maison. Une tornade blanche d’1m80 surgit alors devant moi et crie à tue-tête : « Aaaaaah! la porte est ouveeeerte! elle ne sait pas fermer les pooooortes la petite dame? ». Ca commence bien. J’aime tellement qu’on parle de moi à la 3e personne alors que je suis présente.

- 16h17 : la dame m’installe dans une petite salle à côté d’elle et me demande pourquoi mes pupilles sont si dilatées. Elle insiste. M’entraîne devant un miroir : « Mais regardez-vous. Vous vous droguez? « (à cet instant, je pressens que l’heure va me sembler bien longue)

- 16h18 : elle veut que je mime Céciel faisant pipi.

- 16h19 : elle veut que je mime Céciel faisant caca. (elle ne m’a pas encore demandé mes antécédents ni mon nom de famille).

- 16h20 : je mime mal. Elle m’engueule. Faut dire j’ai redoublé la première année de conservatoire, j’aurais dû réviser toute ma vie pour ce moment précieux.

- 16h21 : elle me demande quel est mon métier. Enfin une question dont je connais la réponse. Elle me dit que mon métier a l’air chiant. Je me retiens de lui répondre que regarder des gens mimer leurs selles ne doit pas être non plus la panacée, mais je me retiens. Elle fait 4 têtes de plus que moi.

- 16h25 : elle dessine un grand coeur rose au stabilo sur mon dossier « Vous m’avez l’air sympa, vous. Je note qu’il faut vous traiter gentiment ». Je me demande ce qu’elle fait aux gens pour lesquels elle dessine une tête de mort.

- 16h30 : elle entreprend de faire un gros dessin plein de flèches et de couleurs. M’explique que c’est un périnée et tout ce qu’il y a autour. Elle pose des tas de questions surprises pour voir si je comprends bien sa démonstration. A un moment je lâche, un peu comme en cours de Maths en Terminale S (j’ai eu 5 au bac). Elle colle son visage au mien : « Aaaagh, vous avez lâché, je le vois bien! Allez, on reprend tout au début ». Il me semble bien déceler un semblant d’accent allemand. Je me surprend à rêver d’Angéla Merkel me dessinant un mouton.

- 16h40 : elle me demande si ma maman est incontinente. Je lui répond que je n’en ai aucune idée. Elle hulule : « Bravooooo! c’était une question piège. Ne parlez jamais de votre périnée avec les autres. C’est important d’être pudique. » Je me demande ce qu’elle pense de ma pudeur lorsqu’elle me demande de mimer ses trucs. Elle renchérit : « Ah, au fait, ne parlez SURTOUT pas de votre périnée à votre mari. Sinon il vous quittera à 40 ans pour votre meilleur copine ».

Je me dis que ça doit être de l’humour allemand alors je pouffe poliment.

- 16h45 : la kiné me regarde avec pitié. Puis me hurle dessus : « NE RIEZ PAS PETITE IMPUDENTE! Ces choses-là arrivent tous les jours. Ne parlez plus à votre mari. Soyez mystérieuse. Vous le garderez longtemps. Sinon IL VOUS QUITTERA ». Ca y est, je commence à déprimer. Elle a sûrement raison. Prince-Prince va me quitter pour ma meilleure copine. (Là j’ai un trou, j’ai pas mal de copines mais la notion de meilleure copine m’échappe un peu et j’en vois aucune prête à violer Prince-Prince. N’empêche je tremble, c’est le règlement.)

-16h50 : j’hyperventile

-16h55 : la dame me demande mon numéro de sécu. M’en souviens plus. « Vous avez pas fait assez d’enfant, alors, sinon vous le connaîtriez par coeur à force de l’écrire chez le pédiatre ». J’ai pas la force de lui répondre que les 3 enfants sont sur la sécu de Prince-Prince. Et que je n’avais jamais pensé que faire des mômes était le meilleur moyen mnémotechnique pour apprendre son numéro de sécu. Encombrant, comme astuce.

-17h00 : je veux rentrer chez moi, j’implore et je crie Maman.

- 17h15 : je suis presque libre. Avant de partir, je vois bien qu’elle veut me glisser une dernière recommandation. Je tends poliment l’oreille, m’attendant à une dernière saillie sur ma mère, mon job ou mon mari : « Vous savez ce que les pédophiles disent aux enfants pour les enlever? Que leur maman est à l’hôpital. Alors grouillez-vous d’expliquer ça à votre fille ». Je ne vois pas le rapport entre mon périnée, mes pupilles, mes meilleures copines et ces enfoirés-de-pédo mais je dois sûrement avoir grillé des neurones à cause de mon job nul.

- 17h16 : je suis dehors. Le match est fini. Jusqu’à la semaine prochaine. Priez pour moi.

Dans : Ceciel blablate
Par ceciel
Le 23 mai, 2012
A 8:34
Commentaires : 9
 

9 Commentaires

  1.  
    mirabellef
    mirabellef écrit:

    Je veux la suite !!!! :-D

  2.  
    chocol
    chocol écrit:

    O_O

    Vivement la semaine prochaine!!!

  3.  
    Pascale
    Pascale écrit:

    @Chocol: ou pas!!

    Honnêtement, je pense que j’aurais changé de crèmerie…
    (et au fait, les prédateurs sexuels aiment aussi les petits garçons, non?!?)

  4.  
    Sevra
    Sevra écrit:

    C’est très égoïste mais si c’est si drôle pour nous à chaque lecture j’insiste pour une rééducation régulière ;-) bon courage quand même … heureusement c’est pour la bonne cause !

  5.  
    Ptitquick
    Ptitquick écrit:

    J’ai explosé de rire avec mon kfé, désolée ;)

    Mais tu ne vas pas y retourner quand même ?
    Non sérieux ?!?

  6.  
    Anaïs
    Anaïs écrit:

    Oh mon dieu que j’ai rit. Sinon ton médecin te voulait du mal au départ ?

  7.  
    Kako
    Kako écrit:

    :0 change !!!!! Fuis trouve une sage femme !

  8.  
    Sandra
    Sandra écrit:

    Un côté maso Céciel…
    Merci, j’ai bien ri et…bon courage ^^

  9.  
    Pradi
    Pradi écrit:

    Cecile, tu aimes les plans galères avoues???
    Ne me dis pas que tu vas y retourner???

Répondre

 
 

UN AN DE MA VIE |
angelca29 |
Monde en noir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A JEUDI
| youmeinthesky
| Tentation